Le tabac bio, c’est écolo ?

Anne-Cécile tobacco
modifié le :


Le tabac à rouler, c’est de l’herbe séchée, quoi de plus naturel ? Et pourtant, c'est un danger pour l’environnement.  En effet, sa fabrication dépend de produits toxiques rejetés dans la nature. Outre le rejet, c'est aussi la déforestation. Autant de contradictions à l'appellation bio qui sous entend respect de l’environnement. Le Green washing est en vogue, décryptons ensemble le vrai du faux pour éviter de croire les étiquettes en mal d'image saine. Que cache en somme le terme bio ? 

Regardons les additifs et sa composition et intéressons nous à l’argument écologique.  

tabac bio en vrac

Tabac en vrac

 

 

Sommaire

1. Est-ce moins polluant ?

1.1  Moins de pesticides pour cultiver.

1.2  La fabrication du tabac.

1.3  La santé d'abord.

2. Conclusion

Est-ce moins polluant au global ?

On trouve de plus en plus des produits dits naturels ou sans additifs. Sur les étagères du revendeur un label bio qui laisse entendre de l’herbe à fumer plus « saine ». De quoi parle-t-on finalement ? De produit sain, de produit respectueux de l’environnement  ? Il s’agit de tabac sans additif de goût et sans agent de texture. Oui mais il reste un produit contenant des agents toxiques, comme le monoxyde de carbone. 

Si le fabricant utilise moins d’acétone , d’acide carbonique ou d’ammoniaque, c’est plus écologique et bon pour la nature. Si la culture se passe de pesticides, c'est encore un geste pour la planète (et les ouvriers qui travaillent au champ). Jusqu’où les produits chimiques utilisés sont-ils supprimés ou réduits ? 

Moins de pesticides pour cultiver.

La nature est bien plus impactée par les rejets liés à la production que par sa culture. Ainsi, le label bio de certains producteurs professionnels est un gage de qualité plus que de préservation de l’environnement. En effet, les champs non traités aux pesticides peuvent se prévaloir de produire de l'herbe bio, comme pour les fruits et légumes. Rappelons qu'un insecticide comme  l'aldicarbe fait partie de ces neurotoxiques très dangereux utilisés dans l’agriculture du tabac.On lui incombe maux de têtes, vertiges, nausées. C'est déjà ça de moins dans le bio. N'oublions pas non plus que les paysans eux-mêmes sont exposés au danger des produits toxiques. 

« En France, la tendance à la culture biologique du tabac est très molle. En 2010, moins de 5 producteurs de tabac bio pour 2000 producteurs, rendez-vous compte !  »

La fabrication du tabac.

Lors de la fabrication, si on prend en compte le choix d'additifs naturels au lieu d'additifs chimiques, la marque peut argumenter que le produit est plus "bio". On parle d'agent de conservation ou de texture qui, une fois brûlés, dégagent des fumées toxiques pour l'homme. Parmi les autres produits utilisés, ceux qui réduisent le taux PH pour permettre d'aspirer sans trop d'efforts la fumée des feuilles brûlées. Dans tous les cas, la fabrication du tabac en vrac n'est pas exempte des procédés chimiques polluants, mais difficile d'avoir une liste, les fabricants se cachent bien de communiquer.

  • Les produits de fabrication polluent
  • Ammoniaque
  • Acétone

 

En savoir plus sur les produits dans cet article.

La santé d'abord

N'oubliez pas que le tabac en vrac en aussi nocif que les cigarettes roulées. 

Conclusion

Le bio ne résout rien. Le tabac bio garantit à priori une culture plus respectueuse de la nature, un traitement moins chimique. De plus, l'environnement est toujours pollué car les produits utilisés pour sa fabrication sont au mieux diminués, mais pas supprimés des procédés. enfin, attention !  Fumer ne sera jamais sans impact sur votre santé car les produits issus de la combustion absorbés dans les poumons restent dangereux. 

 


Previous article

A propos de l'auteur

photo anne-cecile

Anne-Cécile, créatrice, autodidacte, adepte du "faire-soi-même", entrepreneuse et humaine.

image article
tabac bio ecolo
 Contact