Blague à tabac : quelle est l'origine de cet accessoire fumeur

Anne-Cécile tabac
modifié le :


Pour papier OCB ou pour Rizla, pour homme ou pour femme, chez ACC Création, la blague à tabac en cuir ou en daim se décline au gré des envies du moment et des matériaux de récupération chinés ici et là. Mais d'où vient au juste cet accessoire fumeur ?

vieille blague à tabac

une vieille blague à tabac

 

 

Sommaire

 

1. Histoire de la blague à tabac

2. La blague à tabac a-t-elle toujours été en cuir

 

 Accessoires fumeur

 

Histoire de la blague à tabac

 

Durant le XVIe siècle, la consommation du tabac se répand à travers toute l'Europe, et plus particulièrement en France. En ce temps-là, on ne connaît pas la pipe, et encore moins le papier à rouler. Le tabac n'est pas fumé, mais prisé, c'est-à-dire utilisé frais ou mouillé pour être inspiré par le nez.

 

Pour le conserver et préserver ses arômes, il est alors placé dans une bourse ou dans une pochette à tabac plus ou moins étanche. Le terme de « blague » pour désigner cet accessoire est mentionné par écrit pour la première fois en 1721. Il est toutefois fort probable que ce terme était déjà utilisé oralement bien avant le XVIIIe.

 

Quant à l'origine du terme « blague à tabac », elle serait néerlandaise. Les sources s'accordent en effet à dire que celui-ci découlerait du mot « balg » que l'on peut traduire par « sac » ou « enveloppe ». Ainsi, une « blague à tabac » serait littéralement un « sac à tabac ».

 

Pour la petite histoire, cette tabatière de poche serait à l'origine du mot « blague » dans le sens farce. En effet, cette poche était souvent gonflée. Par analogie, le mot de blagueur a fini par désigner quelqu'un qui racontait une blague, c'est-à-dire quelque chose de gonflé ou qui n'est rien que du vent.

 

 

La blague à tabac a-t-elle toujours été en cuir

 

Très rapidement, la blague à tabac est devenue un objet de mode pour les hommes mais également pour les femmes. Elle pouvait ainsi être brodée, colorée et finement décorée. Avec les siècles, sa forme a petit à petit évolué. Elle est passé de la bourse à la pochette pour pipe puis au format que l'on connaît actuellement et qui permet d'accueillir du papier à cigarette OCB ou Rizla.

 papier rizzla

vieux papier rizzla

 

Mais ce n'a pas été la seule évolution de cet accessoire. Car si aujourd'hui on trouve principalement de la blague à tabac en cuir ou en daim, cela n'a pas toujours été le cas. En effet, ces matériaux étant synonymes de luxe, ils étaient essentiellement réservés à une élite fortunée. Plus généralement, elle était faite de vessie de porc, de poche de pélican ou encore d'une grosse toile.

 

doublure vessie de porc

doublure de vessie de porc

 

On en trouve d'ailleurs mention dans la littérature :

 

Joris-Karl Huysmans - Marthe, histoire d’une fille – 1877 : « un marchand de tabac qui arborait fièrement à sa devanture, au-dessus de blagues en cuir granuleux et en vessie de porc, des grappes de pipes blanches. »

 

Bien évidemment, celles qui sont proposées aujourd'hui dans notre boutique sont bien différentes. Constituées de cuir (et non plus de vessie de porc !), notre collection permet d'accueillir votre tabac, mais également vos feuilles à rouler ou votre briquet. En outre, elles s'inscrivent dans la tendance bio et surcyclage (upcycling en anglais) puisque toutes nos blagues sont constituées de cuir issu du recyclage, ce qui est bien plus respectueux de l'environnement.

 


Article précédent Article suivant

A propos de l'auteur

photo anne-cecile

Anne-Cécile, créatrice, autodidacte, adepte du "faire-soi-même", entrepreneuse et humaine.

image article
Blague à tabac : quelle est l'origine de cet accessoire fumeur
 Contact